GASTRONOMIE ET PARENTALITÉ, LES DEUX UNIVERS D’UNE VDI

0

Vendeuse à Domicile pour deux enseignes dans des univers très différents. Monique a été séduite par le point commun des ces deux entreprises : écoute et respect de l’individualité. Témoignage…

Je m’appelle Monique Enrico, j’ai 54 ans , j’ai quitté Marseille il y a quatre ans et je vis à Gonfaron , petit village du var avec ma famille et ma tribu de chats. J’ai enseigné l’italien durant plusieurs années dans le privé , tout en étant VDI depuis 1997 .
C’est un univers qui m’intéressait depuis toujours , même si mon parcours professionnel ne m’avait pas préparé à cela. Je me documentais toutefois lorsque j’avais l’occasion d’assister à des réunions, telles que Tupperware, Avon par exemple et envisageait de rejoindre une entreprise de vente directe, sans doute n’avais je pas encore eu le déclic puisque les enseignes rencontrées ne m’avaient pas convaincue.

C’est en 1997 que j’ai décidé de contacter « les gourmandises de Charlotte », après une réunion chez une amie. Le concept et les produits m’ont séduite, j’ai donc intégré l’équipe des VDI pendant quelques années. Cette société proposait des biscuits et des chocolats.

J’ai dû cesser à regret cette activité pour des raisons de santé, obligée de restreindre mes prospections et déplacements .

Aujourd’hui j’ai repris mes activités de Vente à Domicile que j’exerce en complément de revenus. Je n’enseigne plus, mais toutefois donne des cours d’italien si l’occasion se présente. Je cumule donc ces activités qui sans me faire vivre me permettent toutefois d’agrémenter le quotidien. L’activité professionnelle de mon conjoint me permet de ne pas travailler à temps plein.

Les deux enseignes que je représente dans le var exercent dans des domaines très différents. La première SAPORISSIMO, propose de la gastronomie italienne, du produit courant (pâtes, riz, sauces) au plus raffiné (Tagliatelles cuisinées à la truffe…).

Mon attirance toute naturelle pour l’Italie en raison de mes origines maternelles et le fait que la société travaille avec des artisans fournisseurs de la région de ma famille (Le Piémont) on été des les raisons prépondérantes de mon choix. Le fondateur de Saporissimo est passionné de cuisine et amoureux de l’Italie(il est marié avec une piémontaise :-)). Il accompagne ses vendeurs, se déplace pour la première réunion, conseille, dans le respect et dans l’écoute, mais plus que tout c’est la qualité des produits qui m’ont convaincu de faire partie de cette belle aventure. De plus nous bénéficions de formations et de conférences en ligne et d’un site internet particulièrement attractif (recettes, conseils …..).

Je privilégie le relationnel dans l’écoute et dans le respect de l’individualité, les entreprises qui exercent une pression sur leurs vendeurs, me font fuir…

Monique Enrico - Saporissimo

La deuxième entreprise s’appelle LOUP YÉTU. Cette jeune société dynamique propose une gamme de jeux de sociétés et de loisirs créatifs pour les jeunes parents ou les grands parents soucieux d’une éducation et d’un accompagnement à la parentalité avec du matériel adapté aux enfants. La petite enfance est un domaine qui me tient particulièrement à cœur.

Sa responsable, jeune éducatrice passionnée par par la petite enfance et l’éveil de l’enfant, sélectionne des articles de qualité et anime un site internet attractif pour les visiteurs comme pour les conseillères, qui , de nombreux challenges à relever, les conseillères qui peuvent publier des articles sur des thèmes choisis, participer à des échanges, proposer des jeux ….. une société à dimension humaine et de nombreux challenges à relever !

Je gère ces deux activités en parallèle, de manière différente mais qui peuvent toutefois se complémenter puisque l’on peut être gourmet et gourmand, porter une attention particulière au choix de son alimentation et être un parent responsable, soucieux de la consommation enfantine en matière de jeux d’éveil. Une cliente de Saporissimo peut être amenée à me demander des conseils sur les puzzles d’inspiration Montessori que Loup Yétu propose à son catalogue.

Selon moi la Vente à Domicile est avant tout une manière de garder un lien social, une autonomie, cela permet également de se fixer des objectifs de rentabilité en fonction de sa situation mais également de son investissement personnel. Il est évident que selon les objectifs fixés, l’investissement sera plus ou moins important.

Certains cherchent un revenu plus substantiel et s’investiront de manière plus soutenue, d’autres, comme c’est mon cas, l’envisageront plus en dilettante. Il faut cependant garder à l’esprit qu’il faut s’investir, que ce soit sur internet ou par des rencontres et des sollicitations directes.

Connaître parfaitement les produits, savoir anticiper les questions, bref gérer tout comme un “chef d’entreprise” à son niveau.

En ce qui me concerne ces deux activités m’apportent un réseau de connaissances variées, des échanges enrichissants, des belles rencontres ont lieu, certaines moins, mais elles demeurent rares. Les personnes acceptant le principe de la vente à domicile “jouent le jeu”, on y vient par plaisir et pas par obligation, les hôtesses sont le point phare des futures rencontres.

Les revenus issus de ces ventes me permettent d’agrémenter mon quotidien, de faire plaisir à mes proches, c’est pour moi suffisant, ma santé ne me permet pas de m’engager plus et pour l’instant cela me convient.

Si la maturité me semble un atout important pour ce type d’activité, il ne s’agit pas d’un critère primordial. D’ailleurs de jeunes vendeurs parviennent à diriger une équipe de filleuls assez rapidement.

L’expérience permet d’éviter les erreurs du débutant. En ce qui me concerne, je suis beaucoup plus à l’aise avec les clientes que lorsque j’ai débuté. L’absence de pression y est pour beaucoup ainsi que l’aisance que j’ai pu acquérir au fur et à mesure des rencontres. Il faut toutefois souligner que rien n’est joué d’avance, que chaque réunion doit être soigneusement présentée et que les faux pas ne sont pas toujours bien perçus…

Merci Monique pour ce témoignage 🙂 !

Retrouvez Monique sur sa page Facebook Saporissimo Monia Enrico Centre-Var

COMMENTAIRES

GASTRONOMIE ET PARENTALITÉ, LES DEUX UNIVERS D’UNE VDI
5 (100%) 4 votes
13 avril 2017 |

Laisser un commentaire

Vantage Theme – Powered by WordPress.
2014-2015 Objectif VDI © Mentions légales Contact

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Inline
Inline
Aller à la barre d’outils