fbpx

Billet d’humeur d’un Chef d’entreprise

Il y a quelques jours paraissait sur Internet un article critique sur « le marketing de réseau » établissant une évolution inquiétante du secteur. Le marketing de réseau serait un système outrageusement défiant à l’égard des formes de travail traditionnelles ou « normales ». Mais que répondre à cela ? Ou plutôt, par quoi commencer ?




Éventuellement, par le fait que les réseaux de vente directe ne sont peut-être tout simplement que le reflet des aspirations sociales et générationnelles actuelles. Peut-être qu’en accueillant des personnes de tous milieux sociaux sans aucun critère de sélection, ils ne peuvent pas être en marge de la société ou « discrets » mais SONT la société.

Reprocherait-on alors aux entreprises du marketing de réseau d’accueillir tout le monde ? Dans un monde économique où les entreprises progressent en réduisant leurs effectifs, les entreprises « multi-niveaux » ont l’impertinence de se développer par un recrutement massif ! Étrange… Suspicieux… Mais pourtant vrai. Et ces réseaux MLM évoluent donc comme tous groupes humains, selon les codes et les attentes des nouvelles générations de vendeurs qui les rejoignent.

Mais élargissons notre angle de vue. Quels sont les grands secteurs économiques et les grandes entreprises aujourd’hui qui ne vantent pas à leurs salariés, plutôt des cadres, les bénéfices d’une plus grande liberté dans le travail et d’un management plus horizontal et moins hiérarchique ? Combien sont les entreprises aujourd’hui à proposer à leurs salariés des journées de home office, une absence d’horaires imposées, des titres de postes valorisants (Projet Manager, Business Manager, Community…) voire des vacances illimitées !! Combien sont les entreprises de tous secteurs à déployer des efforts colossaux dans leur « marketing de l’emploi » et à surenchérir dans leurs promesses pour recruter et conserver leur personnel au sein de leur « famille » ?

Alors que répondre de plus ? Pas grand-chose si ce n’est qu’il faut bien sûr dénoncer les pratiques abusives de la part de sociétés malhonnêtes ou du moins, de Leaders voyous au sein de sociétés peu vigilantes. Mais peut-on parler de l’évolution du marketing de réseau dans son ensemble sur le constat de mauvaises conduites de quelques acteurs ? Ferait-on le même amalgame s’agissant d’autres secteurs économiques ?

En tous cas, il est certain qu’il est de notre responsabilité, dirigeants d’entreprises en marketing de réseau de redoubler d’attention sur les pratiques de nos partenaires indépendants et sur les moyens que nous leur mettons entre les mains pour les aider à développer leur activité dans le respect des lois et des règles de la profession. Lorsque nous avons créé AlgaWell (www.algawell.com) avec mon associé Christophe Moinet, nous avons mis un point d’honneur à fournir à notre réseau l’ensemble des moyens leur permettant de générer de réels revenus issus de leurs ventes et de la construction de leurs équipes :

  • un produit de très haute qualité, avec une transparence sur l’origine et la composition
  • un produit plébiscité par les consommateurs et qui répond à un besoin quotidien
  • un plan de rémunération lisible, accessible et rémunérateur
  • une formation et un accompagnement de très bonne qualité en partenariat avec le cabinet HORME Management Consulting et Jean-Laurent Rodriguez (hormemc.com)
  • un investissement de départ quasi-nul (24 euros TTC de frais d’inscription annuels pour la mise à disposition d’un logiciel et d’outils d’aide à la vente)

Aussi, chez AlgaWell, les gains et les avantages ne sont pas le fruit des dépenses des partenaires indépendants, VDI acheteurs-revendeurs, mais évoluent en fonction des résultats obtenus.

Bon succès à toutes et à tous les networkers !

Une réaction? Un commentaire?

0 Commentaires

Laisser une réponse

Nous contacter

Laissez nous un message!

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

67 Partages
Partagez67
Tweetez
Partagez