MARTINE : J’AI PARTICIPÉ A L’AVENTURE “UNE BOUTIQUE DANS MON SALON”

Martine Barroso - interview Une Boutique Dans Mon Salon

Martine a une longue expérience de la Vente à Domicile. Sélectionnée par la marque qu’elle représente pour participer à l’émission Une Boutique Dans Mon Salon, Martine nous raconte son expérience de tournage et nous livre sa vision de la vente directe. Un témoignage sincère et enthousiaste !




Obj VDI : Bonjour Martine, vous êtes la plus expérimentée des vendeuses en compétition pour cette première semaine. Petit retour sur votre parcours…

Martine : J’ai commencé dans la vente à domicile il y a 29 ans dans l’univers du prêt à porter! Une autre époque 😀 , le Statut Vdi n’existait pas encore, il fallait “convaincre” lorsqu’on souhaitait être recrutée et que l’on avait moins de 35 ans. Aujourd’hui, le secteur de la vente directe s’est considérablement rajeuni qu’il s’agisse des clientes, des vendeuses ou des vendeurs, car la proportion d’hommes dans le métier ne cesse d’augmenter ! Un métier que j’exerce avec beaucoup d’enthousiasme et qui m’a apporté beaucoup. J’ai travaillé 25 ans pour la même enseigne, en exerçant des fonctions de “manager”, directrice de région, formatrice (pour transmettre mes connaissances de conseillère en image). Lorsque cette longue collaboration à pris fin (problèmes de santé, rupture de contrat), j’avais besoin de faire un “break” avant de redémarrer avec une autre enseigne. Deux années pendant lesquelles j’ai pris soin de moi et aussi réfléchi à l’orientation que je souhaitais donner à ma carrière. J’éprouvais l’envie, le besoin, de retourner sur le terrain et de me consacrer entièrement à mes clientes sans manager d’équipe. 

Vous savez la vente à domicile est un métier d’affect, au delà de ces fonctions commerciales, une vendeuse doit être capable d’empathie et se montrer psychologue. Les clientes, il faut aller les chercher, les séduire  😀 ! 

Je me suis donc mise en quête de La ou plutôt Les société(s) qui me permettraient d’exercer ma conception du métier : des entreprises qui ont une histoire, des structures familiales à taille humaine, une fabrication française ! J’ai repris l’aventure avec Et Liza et Bleu d’Azur qui a souhaité que je participe à l’émission “Une Boutique Dans Mon Salon“. Lorsque l’on a une clientèle importante (ou que l’on ambitionne d’en construire une), il est parfois nécessaire de travailler pour deux entreprises afin d’être à même d’apporter le choix nécessaire. Les produits ne sont pas en concurrence, ils sont complémentaires !  En revanche, il est primordial de recevoir l’assentiment de chacune des entreprises.

Obj VDI : Auriez-vous pu imaginer en démarrant dans ce métier qu’il vous mènerait un jour sur un plateau de télévision?

Martine : Certainement pas ! Ni il y a 29 ans, ni même il y a 2 ans lorsque j’ai redémarré de zéro ! Je ne connaissais pas l’émission, mais j’ai reçu la proposition de Bleu D’Azur comme une récompense, l’aboutissement d’un challenge réussi ! Je n’ai pas hésité, ce tournage c’était moins pour la compétition que pour le “fun”, pour mes clientes aussi !

Obj vdi : Quelle était l’ambiance du tournage et quel souvenir en gardez-vous?

Martine : Nous étions vraiment bichonnées, chouchoutées par l’équipe de tournage ! Pendant une séance de notation, j’ai exprimé tout haut que j’avais chaud et soif et dans les secondes qui ont suivi un assistant est arrivé avec des rafraîchissements ! On finit par oublier que l’on porte un micro en permanence  😀  !

Une ambiance bon enfant et beaucoup de fous rires malgré la compétition. Des journées très longues aussi, on découvre l’envers du décor : 5 heures de tournage pour 15mn de montage !  😀 . Je garde un excellent souvenir et j’encourage d’autres vendeuses (ou vendeurs) a participer à l’émission.

L’étape de vente est assez éprouvante, puisque le temps est limité pour la préparation comme pour la présentation. On ressent malgré tout la pression de la compétition  😉 , mais c’est très enrichissant. Finalement, je suis parvenue à ce que je souhaitais :  rester moi-même ! Et puis vous savez : Si vous aimez la vente, caméra ou pas vous y allez!!




Obj VDI : L’émission livre-t-elle au public une image fidèle du métier?

Martine : Je pense que oui. Cette version télévisuelle du métier se doit d’être “ludique” et  doit ménager une part de suspens, mais la production d’Une Boutique Dans Mon Salon” est soucieuse de valoriser le métier et le talent des vendeuses. C’est une image positive de la vente à domicile qui contribue à la débarrasser de son aspect “ringard”. Il me semble évident que l’émission apporte une véritable promotion au secteur.

Obj VDI : Comment voyez-vous l’avenir de la vente directe?

Martine : Je crois sincèrement que ses beaux plus jours sont à venir et que de grandes marques vont s’y mettre ! Côté marques, on voit apparaître des manifestations événementielles à l’occasion des nouvelles collections dignes des plus grandes marques. L’avenir est dans l’ouverture, le rajeunissement des produits et des équipes, l’utilisation des moyens actuels de communication (réseaux sociaux, smartphones, internet…). Il sera essentiel aussi de valoriser la force de vente, en suscitant le sentiment d’ “appartenance” à l’entreprise et par des actions de formation. Côté vendeurs/vendeuses, il sera sans doute de plus en plus pertinent d’être “multi carte” , le plus souvent avec des produits complémentaires. Face à une clientèle de plus en plus exigeante, la vente directe, doit apporter ce PLUS qu’on ne trouve ni en boutique ni en e-commerce. 

Vous verrez que l’on pas encore tout explorer dans l’exercice du métier. La concurrence ne doit pas faire peur, les vendeuses peuvent de regrouper pour développer des concepts de “Boutiques éphémères“… Il y a encore beaucoup à faire !

Obj VDI : Quelles sont selon vous, les qualités primordiales d’un vendeur/vendeuse à domicile?

Martine : Avant tout aimer son produit. Je ne crois pas au concept selon lequel, un bon vendeur peut vendre tout et n’importe quoi ! On ne vend bien que ce que l’on aime. Il faut être à l’aise avec son produit et aimer les gens, les respecter aussi. Et comme le respect engendre le respect, la clientèle, aussi exigeante soit-elle vous respectera aussi.

Il est nécessaire de s’investir beaucoup pour construire une clientèle, surtout pendant les 6 premiers mois de l’activité. Un investissement en temps et en énergie ! Le travail d’une vendeuse à domicile, ne se limite pas à la seule étape de vente. C’est un travail de préparation, de communication, de connaissance et de reconnaissance… un travail de longue haleine. Lorsque j’ai redémarré mon activité, j’ai poussé beaucoup de portes, certaines se sont ouvertes, d’autres pas. Mais aujourd’hui le “pari” est réussi  😀  !

Un grand merci à Martine, que vous retrouverez Lundi 24 juillet à 16h15 sur M6 !

Martine, 56 ans, est vendeuse à domicile depuis bientôt 30 ans. C’est la plus expérimentée de nos vendeuses cette semaine. Elle est la 2ème meilleure vendeuse de sa marque et connaît mieux que personne son métier. Le secret de Martine : ne proposer que des produits qu’elle porte elle-même. Nos acheteuses seront rapidement sous le charme de notre compétitrice. Mais cela sera-t-il suffisant pour l’emporter ?

COMMENTAIRES

MARTINE : J’AI PARTICIPÉ A L’AVENTURE “UNE BOUTIQUE DANS MON SALON”
4.8 (96%) 10 votes
Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Nous contacter

Laissez nous un message!

En cours d’envoi

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Inline
Inline